Appel à projets 2017

Soutien aux labels indépendants structurants

Objectifs de l’appel à projets

La filière phonographique est traversée par une crise profonde dont l’un des symptômes les plus visible est la division par 2 de la valeur du marché en 10 ans. La mutation de son modèle socio-économique et technologique est longue, complexe et incertaine. Elle nécessite du temps et des moyens importants et ne prouve pas encore sa capacité à faire naître des relais de croissance viables, notamment pour les acteurs indépendants. Le processus de concentration industriel à l’œuvre depuis plusieurs années, tant économiquement (les 3 majors possèdent 75% des parts de marché) que territorialement (près de la moitié des labels ont leur siège en région Île de France), compromet l’équilibre du marché et la diversité artistique. Les labels indépendants, même les plus avancés, souffrent d’une situation d’urgence chronique et d’un manque structurel de compétences, de formation, de reconnaissance et de moyens. Leur rôle d’éclaireur (inspiration), de prescripteur (entraînement) et de transmetteur (ressource) est menacé.

En parallèle, au moment où les territoires se recomposent, la Région Nouvelle-Aquitaine bénéficie de la présence de nombreux labels indépendants. Elle dynamise ainsi la professionnalisation des artistes, préserve sa spécificité régionale, encourage l’entrepreneuriat local et favorise l’économie trans-sectorielle. Ces petites organisations, fragmentées et peu formées, revendiquent un ancrage territorial fort, élément clé de leur stratégie d’entreprise et de leur identité artistique. Les Régions deviennent ainsi un enjeu national majeur et portent en elles un potentiel d’évolution et de développement de la filière des musiques actuelles et des variétés :

  • expérimentation et essaimage de nouvelles solidarités inter-professionnelles,
  • renforcement du dialogue avec les partenaires publics locaux et régionaux en articulation avec leurs interlocuteurs nationaux,
  • renforcement des liens avec les territoires, tant au niveau des publics que des acteurs de l’écosystème musical,
  • connexions avec le tissu industriel numérique local et avec les autres industries créatives et initiatives solidaires.

Cet appel à projets est construit en complémentarité du dispositif national porté par la DGMIC et du dispositif régional sectoriel porté par la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif de cet appel à projet est ainsi de :

  • soutenir les projets d’entreprises de labels indépendants reconnus comme structurants, afin de leur permettre de se développer en s’adaptant aux mutations territoriales et à celles de leur secteur d’activités,
  • doter le territoire régional de labels indépendants suffisamment structurés et coopératifs pour générer un effet d’entraînement sur la filière phonographique et, plus largement, sur le secteur des musiques actuelles et des variétés,
  • répondre à l’article 103 de la Loi NOTRe en sauvegardant puis développant un tissu économique lié à la production phonographique, élément essentiel à la diversité culturelle sur le territoire régional.

Les démarches et stratégies d’entreprises soutenues dans le cadre de cet appel à projets pourront notamment, sans que ces exemples soient cumulatifs, avoir comme objectifs de :

  • s’emparer des enjeux liés à l’économie numérique : monétisation des contenus, gestion des métadonnées phonographiques numériques
  • concevoir le développement vers la multi-activités (édition, tour, …perspective en 360°)
  • préfigurer ou expérimenter des partenariats locaux : salles, disquaires, libraires, studios, graphistes, médias, festivals,
  • valoriser et transmettre des compétences liées directement à la production phonographique : édition (contrats), pressage, gestion de royalties, posture managériale ou entrepreneuriale, …
  • permettre d’assumer une fonction de ressource territoriale (savoir-faire endémique) : conseils et ressources divers, locaux, matériels, logiciels, …
  • créer ou sécuriser les fonctions stratégiques du label : stratégie générale, stratégie de développement, direction artistique, production, promotion, recherche de fonds, direction administrative et financière, …
  • améliorer et optimiser l’organisation des compétences internes : mutualisations, consolidation des fonctions support,
  • soutenir ponctuellement un label en phase de sauvegarde ou de redéploiement, lorsque l’emploi du gérant/directeur est en jeu (éviter la perte de savoir-faire sur le territoire) : restructuration de la stratégie, de l’organisation interne, du modèle financier, concevoir des relais de croissance

En lançant cet appel à projet, la Région Nouvelle-Aquitaine, le CNV et l’État – DGMIC souhaitent :

  • expérimenter une politique conjointe autour des modalités du soutien public aux labels indépendants sur les territoires régionaux, en assumant une démarche équilibrée, d’un côté entre la transition numérique et le soutien aux ventes physiques (lesquelles représentent encore 65% des recettes des labels indépendants), et de l’autre entre la reconnaissance de la légitimité des labels indépendants et leur intégration dans un ensemble cohérent d’écosystème musical en région,
  • participer au Contrat de filière « musiques actuelles » sur le territoire Nouvelle-Aquitaine, notamment par l’articulation de celui-ci avec les autres dispositifs régionaux et nationaux de soutien aux labels indépendants,
  • préserver les savoir-faire du producteur phonographique, élément essentiel dans la professionnalisation de l’artiste,
  • permettre aux labels indépendants de consacrer des moyens à la réflexion puis à la mise en œuvre de stratégies d’adaptation internes et externes, individuelles et collectives,
  • maintenir la singularité d’une Région grâce à ses labels indépendants (coopérations locales, promotion et participation à la construction de la nouvelle identité régionale, attractivité du territoire via une offre musicale diversifiée, …),
  • impulser, identifier, qualifier ou amplifier les processus de coopération à l’œuvre dans les territoires, notamment dans la Région Nouvelle-Aquitaine,
  • accompagner l’adaptabilité de l’écosystème des musiques actuelles, particulièrement en période de mutations territoriales et nationales de la filière,
  • contribuer progressivement à la convergence scène/disque, élément nécessaire à la construction d’un projet artistique de territoire, en lien notamment avec l’Appel à projet de soutien aux coopérations professionnelles,

Les projets cibles

Projets d’entreprises, individuel ou collectifs, liés à la production phonographique dont les activités clés, l’organisation interne ou la stratégie de développement permettent simultanément la recherche de solutions aux problématiques endogènes du label indépendant (sécurisation, repositionnement, optimisation, qualification, expérimentation, transmission, …) et l’amélioration de son impact sur l’évolution de l’écosystème musical régional (essaimage des bonnes pratiques, processus de convergence, efficience de la chaîne de valeurs, amélioration de la relation à la scène locale…).

Comment candidater ?

Pour répondre à cet appel à projets, vous devez rédiger un formulaire numérique en ligne avant le 2 juillet 2017. Pour y avoir accès, il vous suffit de suivre ce [LIEN]. Avant de commencer à répondre au formulaire, il vous est vivement conseillé de bien vérifier que votre projet est éligible en listant attentivement le règlement d’intervention ci-dessus. Un document PDF de présentation du formulaire en ligne est également disponible ci-dessus afin de préparer vos réponses en amont. N’hésitez pas à vous y référer.